MENU
 

termes et conditions

Conditions générales

Dutch law applies to these terms & conditions – Le droit néerlandais s’applique à ces conditions générales

 

Toc:

Article 1 – Définitions

Article 2 – Identité de l’entrepreneur

Article 3 – Applicabilité

Article 4 – L’offre

Article 5 – L’Accord

Article 6 – Herroepingsrecht

Article 7 – Obligations des consommateurs pendant la période de réflexion

Article 8 – Exercice du droit de retrait par le consommateur et de ses coûts

Article 9 – Obligations de l’entrepreneur en cas de retrait

Article 10 – Exclusion du droit de révocation

Article 11 – De prijs

Article 12 – Réalisation et garantie supplémentaire

Article 13 – Livraison et exécution

Article 14 – Durée des transactions : durée, résiliation et renouvellement

Article 15 – Paiement

Article 16 – Régime de plaintes

Article 17 – Disputes

Article 18 – Dispositions supplémentaires ou différentes

 

Article 1 – Définitions

Ces conditions signifient :

1. Un accord supplémentaire signifie un accord par lequel le consommateur acquiert des produits, du contenu numérique et/ou des services dans le cadre d’un accord à distance et ces questions, le contenu numérique et/ou les services sont fournis par l’entrepreneur ou par un tiers sur la base d’un accord entre ce tiers et l’entrepreneur;

2. Période de réflexion : délai dans lequel le consommateur peut utiliser son droit de retrait;

3. Les consommateurs désignent la personne physique qui n’agit pas à des fins liées à son activité commerciale, commerciale, artisanale ou professionnelle;

4. Jour: Jour du Calendrier;

5. Le contenu numérique désigne les données produites et livrées sous forme numérique;

6. L’accord de durée signifie un accord s’étendant à la livraison régulière de contenus commerciaux, de services et/ou numériques sur une période donnée;

7. Transporteur de données durable : tout outil – y compris le courrier électronique inclus – qui permet au consommateur ou à l’entrepreneur de stocker des informations qui lui sont personnellement destinées d’une manière qui est une consultation ou une utilisation future sur une période qui a été aligné sur l’objet pour lequel l’information est destinée et qui permet une reproduction inchangée des informations stockées;

8. L’abrogation de la loi signifie la possibilité pour le consommateur d’abandonner l’accord à distance dans la période de réflexion;

9. Entrepreneur : personne physique ou juridique offrant des produits, (accès à) du contenu numérique et/ou des services à distance aux consommateurs;

10. Accord à distance : accord conclu entre l’entrepreneur et le consommateur dans le cadre d’un système organisé de vente à distance de produits, de contenus numériques et/ou de services, en utilisant une ou plusieurs techniques de communication à distance jusqu’à la conclusion de l’accord;

11. Le projet de formulaire de révocation désigne le projet de retrait européen énoncé à l’annexe I à ces conditions. L’annexe I n’a pas besoin d’être mise à disposition si le consommateur n’a pas le droit de se retirer de sa commande;

12. Technologie de communication à distance : des moyens qui peuvent être utilisés pour conclure un accord, sans que les consommateurs et les entrepreneurs n’aient dû se rassembler simultanément dans le même espace.

 

Article 2 – Identité de l’entrepreneur

Quickjack Nederland B.V.

Castricummer Werf 171901RW Castricum

Numéro de téléphone: ’31 627365781Du lundi au vendredi 09:00 – 17:00

Adresse e-mail: info@quickjack-nederland.nl

Numéro KvK: 73398500

Numéro d’identification De Vat: NL859512782B01

 

Si l’activité de l’entrepreneur est soumise à un système de licence pertinent :

données sur l’autorité de surveillance.

 

Si l’entrepreneur poursuit une profession réglementée :

– l’association professionnelle ou l’organisation dans laquelle il est affilié,

– le titre professionnel, la place dans l’UE ou l’Espace économique européen où il a été accordé,

– une référence aux règles professionnelles applicables aux Pays-Bas et des indications sur l’endroit et la manière dont ces règles professionnelles sont accessibles.

 

Article 3 – Applicabilité

1. Ces conditions s’appliquent à toute offre de l’entrepreneur et à tout accord à distance entre l’entrepreneur et le consommateur.

2. Avant que l’accord ne soit conclu à distance, le texte de ces conditions sera mis à la disposition du consommateur. Si cela n’est pas raisonnablement possible, l’entrepreneur indiquera, avant que le contrat ne soit conclu à distance, la façon dont les modalités peuvent être vues par l’entrepreneur et qu’elles seront gratuites dès que possible à la demande du consommateur. Envoyé.

3. Lorsque le contrat est conclu électroniquement à distance, par dérogation au paragraphe précédent et avant que l’accord ne soit conclu à distance, le texte de ces conditions peut être mis à la disposition du consommateur par voie électronique de telle sorte qu’il puisse être stocké par le consommateur d’une manière simple sur un transporteur de données durable. Si cela n’est pas raisonnablement possible, avant que l’accord ne soit conclu à distance, il indiquera où les conditions générales peuvent être adoptées par voie électronique et que, à la demande du consommateur, ils seront informés par des moyens électroniques ou autrement être envoyé gratuitement.

4. Dans le cas où, en plus de ces conditions, des conditions spécifiques de produit ou de service s’appliquent également, les deuxième et troisième membres doivent appliquer mutatis mutandis et, en cas de conditions conflictuelles, le consommateur peut toujours présenter une demande invoquer la disposition applicable qui lui est la plus favorable.

 

Article 4 – L’offre

1. Lorsqu’une offre a une durée de validité limitée ou est effectuée sous certaines conditions, celle-ci est indiquée explicitement dans l’offre.

2. L’offre doit contenir une description complète et précise des produits, du contenu numérique et/ou des services offerts. La description est suffisamment détaillée pour permettre une bonne évaluation de l’offre par le consommateur. Si l’entrepreneur utilise des images, elles sont une représentation véridique des produits, services et/ou contenus numériques offerts. Apparemment, les erreurs ou les erreurs apparentes dans l’offre ne lient pas l’entrepreneur.

3. Chaque offre doit contenir de telles informations qu’il est clair pour le consommateur quels sont les droits et obligations, qui sont liés à l’acceptation de l’offre.

 

Article 5 – L’Accord

1. L’Accord, sous réserve du paragraphe 4, doit être établi au moment de l’acceptation par le consommateur de l’offre et de la réalisation des conditions qui y sont prévues.

2. Si le consommateur a accepté l’offre par voie électronique, l’entrepreneur doit immédiatement confirmer par voie électronique la réception de l’acceptation de l’offre. Tant que la réception de cette acceptation n’a pas été confirmée par l’entrepreneur, le consommateur peut mettre fin à l’entente.

3. Si l’accord est établi électroniquement, l’entrepreneur prend les mesures techniques et organisationnelles appropriées pour assurer le transfert électronique des données et assurer un environnement Web sûr. Si le consommateur peut payer par voie électronique, l’entrepreneur se conformera aux mesures de sécurité appropriées pour le faire.

4. L’entrepreneur peut s’informer dans des cadres juridiques si le consommateur peut s’acquitter de ses obligations de paiement, ainsi que tous les faits et facteurs pertinents à une entrée responsable en compte du contrat à distance. Si, sur la base de cette enquête, l’entrepreneur a de bonnes raisons de ne pas conclure le contrat, il a le droit de refuser une ordonnance ou une demande ou d’attacher des conditions spéciales à la mise en œuvre.

5. L’entrepreneur doit, au plus tard, lorsque le produit, le service ou le contenu numérique est livré au consommateur les informations suivantes, par écrit ou de manière à ce qu’il puisse être stocké de manière accessible par le consommateur de manière durable data carrier, le plus important :

a) l’adresse de visite de l’établissement de l’entrepreneur où le consommateur peut se rendre avec des plaintes;

b) les conditions dans lesquelles et la manière dont le consommateur peut utiliser le droit de retrait ou une notification claire de l’exclusion du droit de retrait;

c) l’information sur les garanties et le service existant après l’achat;

d) le prix incluant toutes les taxes du produit, du service ou du contenu numérique; dans la mesure où le coût de livraison s’applique; et le mode de paiement, de livraison ou d’exécution du contrat à distance;

e) les exigences de dénonciation de l’accord si l’accord est d’une durée supérieure à un an ou d’une durée indéterminée;

f) si le consommateur a un droit de retrait, le formulaire de conception pour le retrait.

6. En cas de transaction coûteuse, la disposition du paragraphe précédent ne s’applique qu’à la première livraison.

 

Article 6 – Herroepingsrecht

Pour les produits :

1. Le consommateur peut mettre fin à une convention relative à l’achat d’un produit pour une période d’au moins 14 jours sans donner de motifs. L’entrepreneur peut interroger le consommateur sur la raison de la révocation, mais ne l’oblige pas à renoncer à sa raison.

2. La période de réflexion mentionnée au paragraphe 1 entrera le lendemain de l’entrée du consommateur, ou d’un tiers désigné à l’avance par le consommateur, qui n’est pas le transporteur, a reçu le produit, ou :

a) si le consommateur a commandé plusieurs produits dans le même ordre : le jour où le consommateur, ou un tiers désigné par lui, a reçu le dernier produit. L’entrepreneur peut, à condition d’en avoir clairement informé le consommateur avant le processus de commande, refuser une commande de plusieurs produits avec un délai de livraison différent.

b) si la fourniture d’un produit se compose de plusieurs envois ou pièces : le jour où le consommateur, ou un tiers désigné par lui, a reçu le dernier envoi ou composant désigné par lui;

dans le cas d’accords d’approvisionnement réguliers pour des produits pour une certaine période de temps: le jour où le consommateur, ou un tiers désigné par lui, a reçu le premier produit.

Dans le cas des services et du contenu numérique qui n’ont pas été fournis sur un transporteur de matériel :

3. Les consommateurs peuvent mettre fin à un contrat de service et à un contrat d’approvisionnement en contenu numérique qui n’est pas livré sur un transporteur de matériel pendant au moins 14 jours sans donner de motifs. L’entrepreneur peut interroger le consommateur sur la raison de la révocation, mais ne l’oblige pas à renoncer à sa raison.

4. La période de réflexion mentionnée au paragraphe 3 a lieu le jour suivant la conclusion de l’Accord.

 

Période de réflexion prolongée pour les produits, services et contenus numériques qui n’a pas été livré à un transporteur de matériel en cas de non-information sur le droit de retrait :

5. Si le commerçant n’a pas fourni au consommateur les informations légalement requises sur le droit de retrait ou le formulaire du modèle de retrait, la période de réflexion expire 12 mois après la fin de l’original, conformément à la membres de cet article ont adopté la période de réflexion.

6. Lorsque le commerçant a fourni les renseignements mentionnés dans le paragraphe précédent au consommateur dans les 12 mois suivant la date d’entrée en vigueur de la période de réflexion initiale, la période expire 14 jours après la date à laquelle le consommateur dispose de ces informations. Reçu.

 

Article 7 – Obligations des consommateurs pendant la période de réflexion

1. Pendant la période de réflexion, le consommateur sera prudent avec le produit et l’emballage. Il ne déballera ou utilisera le produit que dans la mesure nécessaire pour déterminer la nature, les caractéristiques et l’exploitation du produit. Le point de départ ici est que le consommateur n’est autorisé à utiliser et à inspecter le produit comme il se doit dans un magasin.

2. Le consommateur n’est tenu responsable que de la dépréciation du produit résultant d’une manière de traiter le produit qui va au-delà du paragraphe 1 autorisé.

3. Le consommateur n’est pas responsable de la dépréciation du produit si le commerçant ne lui a pas fourni de renseignements légalement requis sur le droit de retrait avant ou lors de la conclusion de l’accord.

 

Article 8 – Exercice du droit de retrait par le consommateur et de ses coûts

1. Si le consommateur utilise son droit de retrait, il en avise l’entrepreneur dans la période de réflexion au moyen du modèle de révocation ou sans ambiguïté à l’entrepreneur.

2. Dès que possible, mais dans les 14 jours suivant la notification mentionnée au paragraphe 1, le consommateur doit retourner le produit, ou le remettre à (un représentant autorisé de) l’entrepreneur. Cela n’a pas à être fait si l’entrepreneur a offert de prendre le produit lui-même. Dans tous les cas, le consommateur a observé la période de retour s’il retourne le produit avant l’expiration de la période de réflexion.

3. Le consommateur doit retourner le produit avec tous les accessoires livrés, si raisonnablement possible dans l’état d’origine et l’emballage, et conformément aux instructions raisonnables et claires fournies par l’opérateur.

4. Le risque et le fardeau de la preuve pour l’exercice approprié et opportun du droit de retrait incombent au consommateur.

5. Le consommateur assume le coût direct du retour du produit. Si l’entrepreneur n’a pas déclaré que le consommateur doit assumer ces coûts ou si l’entrepreneur indique qu’il assume lui-même les coûts, il n’a pas à supporter les coûts de rendement.

6. Si le consommateur rappelle qu’après avoir d’abord expressément demandé que l’exploitation du service ou de l’approvisionnement en gaz, en eau ou en électricité non préparée pour la vente commence en quantité limitée au cours de la période de réflexion, le consommateur doit à l’entrepreneur un montant proportionnel à la partie de l’entreprise honorée par l’entrepreneur au moment du retrait, par rapport à l’accomplissement complet de l’engagement.

7. Le consommateur ne supporte aucun coût pour la fourniture de services ou l’approvisionnement en eau, en gaz ou en électricité, qui n’ont pas été préparés pour la vente en quantité limitée, ou pour l’approvisionnement en chauffage urbain, si :

a) le commerçant n’a pas fourni au consommateur les informations légalement requises sur le droit de retrait, le remboursement des frais au moment du retrait ou le formulaire modèle de révocation, ou;

b) le consommateur n’a pas explicitement demandé le début de la mise en œuvre du service ou de l’approvisionnement en gaz, en eau, en électricité ou en chauffage urbain pendant la période de refroidissement.

8. Le consommateur ne supporte aucun coût pour la livraison complète ou partielle de contenu numérique non livré sur un transporteur de matériel, si :

a) avant sa livraison, il n’a pas expressément accepté de commencer à remplir l’accord avant la fin de la période de réflexion;

b. il n’a pas reconnu avoir perdu son droit au retrait lorsqu’il a accordé son consentement; Ou

c. l’entrepreneur n’a pas confirmé cette déclaration du consommateur.

9. Si le consommateur fait usage de son droit de retrait, tous les accords supplémentaires sont résiliés par la loi.

 

Article 9 – Obligations de l’entrepreneur en cas de retrait

1. Si l’entrepreneur rend possible la notification de retrait par le consommateur, il envoie immédiatement un reçu à la réception de cette notification.

2. Le commerçant rembourse tous les paiements des consommateurs, y compris les frais de livraison facturés par le commerçant pour le produit retourné, sans délai, mais dans les 14 jours de la journée, le consommateur signale le retrait . À moins que l’entrepreneur ne propose de récupérer le produit lui-même, il peut attendre pour rembourser jusqu’à ce qu’il ait reçu le produit ou jusqu’à ce que le consommateur prouve qu’il a retourné le produit, selon lequel le temps tombe plus tôt.

3. Le commerçant utilise les mêmes moyens de paiement utilisés par le consommateur pour le remboursement, à moins que le consommateur n’accepte une autre méthode. Le remboursement est gratuit pour le consommateur.

4. Si le consommateur a opté pour une méthode de livraison plus coûteuse que la livraison standard la moins chère, l’entrepreneur n’a pas à rembourser les coûts supplémentaires pour la méthode plus coûteuse.

 

Article 10 – Exclusion du droit de révocation

L’entrepreneur peut exclure les produits et services suivants du droit de retrait, mais seulement si l’entrepreneur l’a clairement indiqué dans l’offre, du moins à temps avant la conclusion de l’entente :

1. Produits ou services dont le prix est lié aux fluctuations du marché financier auxquelles le commerçant n’a aucune influence et qui peuvent se produire au cours de la période de retrait;

2. Accords conclus lors d’une vente aux enchères publique. Une vente aux enchères publique désigne une méthode de vente par laquelle les produits, le contenu numérique et/ou les services sont offerts par l’entrepreneur au consommateur qui est personnellement présent ou qui a la possibilité d’être personnellement présent à la vente aux enchères, dirigé par un commissaire-priseur, et où le soumissionnaire retenu est tenu d’acheter les produits, le contenu numérique et/ou les services;

3. Accords de services, après la mise en œuvre complète du service, mais seulement si :

a) la mise en œuvre a commencé avec le consentement préalable express du consommateur; Et

b. le consommateur a déclaré qu’il perdait son droit de retrait une fois que l’entrepreneur a pleinement mis en œuvre le contrat;

4. Les forfaits vacances mentionnés dans l’article 7:500 BW et les accords de transport de passagers;

5. Contrats de services pour la fourniture d’hébergement, si l’Accord met en œuvre une certaine date ou période et contrairement à des fins résidentielles, le transport de marchandises, les services de location de voitures et la restauration;

6. Accords relatifs aux activités de loisirs si l’Accord prévoit une certaine date ou période de mise en œuvre de celles-ci;

7. Produits fabriqués conformément aux spécifications du consommateur, qui ne sont pas préfabriqués et fabriqués sur la base d’un choix ou d’une décision du consommateur individuel, ou qui sont clairement destinés à une personne spécifique;

8. Produits qui se gâtent rapidement ou ont une durée de conservation limitée;

9. Produits scellés qui ne conviennent pas à des raisons de protection sanitaire ou d’hygiène à restiéencer et dont l’étanchéité a été rompue après l’accouchement;

10. Produits qui sont irrévocablement mélangés avec d’autres produits après la livraison;

11. Boissons alcoolisées dont le prix a été convenu à la conclusion du contrat, mais dont la livraison ne peut avoir lieu qu’après 30 jours, et dont la valeur réelle dépend des fluctuations du marché sur lequel le commerçant ne influence;

12. Enregistrements audio, vidéo et logiciels scellés, dont l’étanchéité a été rompue après la livraison;

13. Journaux, magazines ou magazines, à l’exception des abonnements;

14. La diffusion de contenu numérique autre que sur un transporteur de matériel, mais seulement si :

a) la mise en œuvre a commencé avec le consentement préalable express du consommateur; Et

b. le consommateur a déclaré qu’il perdrait son droit de retrait.

 

Article 11 – De prijs

1. Pendant la période de validité indiquée dans l’offre, les prix des produits offerts et/ou des services ne doivent pas être augmentés, sous réserve des variations de prix résultant des variations des taux de TVA.

2. En dérogation au paragraphe précédent, l’entrepreneur peut offrir des produits ou des services dont les prix sont liés aux fluctuations du marché financier et que l’entrepreneur n’affecte pas, avec des prix variables. Ce lien avec les fluctuations et le fait que tous les prix mentionnés sont des prix cibles doit être indiqué dans l’offre.

3. Les augmentations de prix dans les 3 mois suivant la conclusion de l’Accord ne sont autorisées que si elles sont le résultat d’arrangements ou de dispositions juridiques.

4. Les augmentations de prix de 3 mois après la conclusion de l’entente ne sont autorisées que si l’entrepreneur a négocié ceci et :

a) elles sont le résultat d’une législation ou de dispositions; Ou

b. le consommateur a le pouvoir de mettre fin à l’entente à partir du jour où l’augmentation des prix entre en vigueur.

5. Les prix indiqués dans la gamme de produits ou de services comprennent la TVA.

 

Article 12 – Accord de conformité et garantie supplémentaire

1. L’entrepreneur s’assure que les produits et/ou services sont conformes à l’accord, aux spécifications énoncées dans l’offre, aux exigences raisonnables de solidité et/ou d’utilisabilité et aux dispositions légales et/ou aux règles gouvernementales existantes à la date de la conclusion de l’accord. S’il est accepté, l’entrepreneur s’assure également que le produit convient à d’autres usages que la normale.

2. Une garantie supplémentaire fournie par l’entrepreneur, son fournisseur, son fabricant ou son importateur ne doit jamais restreindre les droits et les réclamations légaux que le consommateur peut faire valoir contre l’entrepreneur sur la base du contrat si l’entrepreneur est le commerçant a échoué dans l’accomplissement de sa part de l’accord.

3. La garantie supplémentaire désigne toute entreprise du commerçant, de son fournisseur, de son importateur ou du producteur dans laquelle elle accorde au consommateur certains droits ou réclamations qui vont au-delà de ce qui est légalement requis dans le cas de son a échoué dans l’accomplissement de sa part de l’accord.

 

Article 13 – Livraison et exécution

1. L’entrepreneur doit prendre en compte le plus grand soin lors de la réception et de la mise en œuvre des commandes de produits et dans l’évaluation des demandes de services.

2. En tant que lieu de livraison, l’adresse que le consommateur a faite à la personne doit présenter une demande.

3. Compte tenu de ce qui est mentionné à l’article 4 de ces conditions, le commerçant exécute les ordres acceptés avec une urgence compétente, mais au plus tard 30 jours, à moins qu’un autre délai de livraison n’ait été convenu. Si la livraison est retardée, ou si une commande ne peut pas ou ne peut être exécutée que partiellement, le consommateur la recevra au plus tard 30 jours après avoir passé la commande. Dans ce cas, le consommateur a le droit de résilier l’entente sans frais et de demander une indemnisation.

4. Après la dissolution conformément au paragraphe précédent, l’entrepreneur remboursera immédiatement le montant payé par le consommateur.

5. Le risque de dommages et/ou de disparition des produits incombe à l’entrepreneur jusqu’au moment de la livraison au consommateur ou à un représentant prédésigné et mis à la maison du commerçant, sauf accord expressément.

 

Article 14 – Durée des transactions : durée, résiliation et renouvellement

Résiliation:

1. Les consommateurs peuvent mettre fin à un accord qui a été conclu indéfiniment et qui s’étend à la livraison régulière de produits (y compris l’électricité) ou de services à tout moment, conformément à l’accord convenu règles de résiliation et une période de préavis ne dépassant pas un mois.

2. Les consommateurs peuvent mettre fin à un accord conclu pour une certaine période de temps qui doit être nécessaire pour fournir régulièrement des produits (y compris l’électricité) ou des services à tout moment d’ici la fin de la période conformément aux dispositions de des règles de cessation d’emploi convenues et une période de préavis ne dépassant pas un mois.

3. Les consommateurs peuvent :

– annuler à tout moment et ne se limiter à la dénonciation à un moment donné ou dans une période donnée,

– au moins d’annuler de la même manière qu’ils ont conclu par lui,

– toujours annuler avec la même période de préavis que l’entrepreneur a négocié pour lui-même.

Extension:

4. Un accord conclu pour une certaine période de temps et qui s’étend à la livraison régulière de produits (y compris l’électricité) ou de services ne devrait pas être tacitement renouvelé ou renouvelé pendant une certaine période de temps.

5. En dérogation par rapport au paragraphe précédent, un accord conclu pour une certaine période de temps et s’étend à la diffusion régulière de nouvelles quotidiennes et de magazines hebdomadaires peut être tacitement prolongé pour une certaine période pouvant aller jusqu’à trois mois, si le les consommateurs peuvent mettre fin à cette entente prolongée d’ici la fin de la prolongation, avec une période de préavis ne dépassant pas un mois.

6. Une entente conclue pour une période déterminée et s’étend à la livraison régulière de produits ou de services ne peut être prolongée tacitement indéfiniment que si le consommateur peut annuler à tout moment avec une période de préavis ne dépassant pas un mois. La période de préavis n’est pas supérieure à trois mois au cas où l’entente s’étendrait aux personnes réglées, mais moins d’une fois par mois, livrant des magazines et magazines quotidiens, hebdomadaires et hebdomadaires.

7. Un accord d’une durée limitée à la livraison régulière du jour, des nouvelles et des magazines hebdomadaires et magazines (abonnement pilote ou d’introduction) ne doit pas être poursuivi tacitement et se termine automatiquement à la fin de l’essai ou période d’introduction.

Durée:

8. Si une entente a une période de plus d’un an, après un an, le consommateur peut annuler l’entente en tout temps avec une période de préavis ne dépassant pas un mois, à moins que le caractère raisonnable et l’équité ne s’opposent à l’arrêt avant la fin de l’entente. sur la durée.

 

Article 15 – Paiement

1. Dans la mesure où aucun autre n’est prévu dans l’accord ou dans des conditions supplémentaires, les montants dus par le consommateur doivent être atteints dans les 14 jours suivant l’entrée de la période de référence, ou en l’absence d’une période de réflexion dans les 14 jours suivant conclusion de l’accord. En cas d’accord d’octroi d’un service, cette période commence le lendemain de la confirmation de l’accord par le consommateur.

2. Lorsqu’ils vendent des produits aux consommateurs, les consommateurs peuvent ne jamais être tenus de payer à l’occasion de plus de 50 % à des conditions générales. Lorsque le remboursement anticipé a été négocié, le consommateur ne peut faire valoir le droit de mettre en œuvre l’ordonnance ou le service en question avant que le remboursement anticipé n’ait été négocié.

3. Le consommateur a l’obligation de signaler immédiatement les inexactitudes dans les renseignements de paiement fournis ou mentionnés à l’entrepreneur.

4. Si le consommateur ne s’acquiesce pas à son obligation de payer à temps, il doit être, après avoir été souligné par l’entrepreneur, le retard de paiement et l’entrepreneur a donné au consommateur un délai de 14 jours pour s’acquitter de ses obligations de paiement après l’absence de paiement au cours de cette période de 14 jours, les intérêts prévus par la loi et l’entrepreneur ont le droit d’exiger les frais de recouvrement de la dette à l’amiable qu’il a engagés. Ces frais de collecte sont maximums : 15 % par rapport aux montants impayés jusqu’à 2 500 euros; 10 % pour les 2 500 euros suivants, et 5 % au cours des 5 000 euros suivants, avec un minimum de 40 euros. L’entrepreneur peut s’écarter de ces montants et pourcentages au profit du consommateur.

 

Article 16 – Régime de plaintes

1. L’entrepreneur dispose d’une procédure de plainte suffisamment médiatisée et traite la plainte conformément à la présente procédure de plainte.

2. Les plaintes relatives à la mise en œuvre du contrat doivent être soumises à l’entrepreneur dans son intégralité et clairement définie dans un délai écoulé après que le consommateur a identifié les défauts.

3. Les plaintes soumises à l’entrepreneur doivent être traitées dans un délai de 14 jours à partir de la date de réception. Si une plainte nécessite un délai de traitement prévisible plus long, l’entrepreneur répond par un message de réception dans la période de 14 jours et une indication lorsque le consommateur peut s’attendre à une réponse plus complète.

4. Le consommateur donne à l’entrepreneur au moins 4 semaines pour régler la plainte d’un commun accord. Après cette période, un différend est créé qui est ouvert au règlement des différends.

Article 17 – Disputes

1. Les accords entre l’entrepreneur et le consommateur visés par ces conditions ne s’appliquent qu’au droit néerlandais.

 

Article 18 – Dispositions supplémentaires ou différentes

Des dispositions ou des dérogations supplémentaires à ces conditions ne peuvent pas se faire au détriment du consommateur et doivent être établies par écrit ou de manière à ce qu’elles puissent être rendues accessibles par le consommateur de manière accessible. stockés sur un support de données durable.


 

Annexe I : Forme modèle de révocation

Download Revocation Model form

 

 

Formulaire modèle de révocation

 

(remplir et retourner ce formulaire uniquement lorsque vous souhaitez révoquer l’accord)

 

– Pour: Quickjack Pays-Bas B.V.

Castricummer Werf 171901RW Castricum

info@quickjack-nederland.nl

 

– I/We ‘ partager / partager vous par la présente, que je / nous notre accord sur

la vente des produits suivants : [indication du produit]

la diffusion du contenu numérique suivant : [désignation de contenu numérique]

l’exploitation du service suivant :

,

rappels/répétitions

 

– Commandé sur/reçu le [commande de date aux services ou réception des produits]

 

– [Nom des consommateurs(s)]

 

–          [Adres consument(en)]

 

– [Signature consommateur(s)] (seulement lorsque ce formulaire est soumis sur papier)

 

 

Dépassement de ce qui ne s’applique pas ou remplissage de ce qui s’applique.

 

 

 

 

 

 

 

 

WhatsApp chat

Attention, all QuickJack models are currently out of stock

New stock is expected to arrive begin-may

Please contact us if you have any questions

Achtung, alle QuickJack-Modelle sind derzeit nicht vorrätig.

Der neue Bestand wird voraussichtlich Anfang Mai eintreffen.

Bitte kontaktieren Sie uns, wenn Sie Fragen haben.

Attention, tous les modèles QuickJack sont actuellement en rupture de stock

Le nouveau stock devrait arriver début mai

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions